Skip to content

Le tri des piles : voici comment nous procédons

Tirlemont n'est pas seulement la capitale du sucre en morceaux, c'est aussi celle de la pile. En effet, cette ville abrite le quartier général de Bebat, la Villa Pilla (maison de la pile) ainsi que Sortbat, l'entreprise chargée du tri des piles et batteries que vous déposez dans un point de collecte Bebat. Environ 500 000 piles sortent des chaînes de triage chaque jour. Nous allons suivre le processus de tri afin d'en découvrir les sept étapes...

    1. Que ce soit dans un parc de recyclage au supermarché ou dans un magasin de bricolage, peu importe l'endroit où vous déposez vos piles usagées en Belgique, leur destination finale est Tirlemont. Elles arrivent chez Sortbat dans des tonneaux d'environ 60 kg. Mais pourquoi est-il nécessaire de trier les piles ? C'est très simple. Étant donné qu'une batterie n'est pas l'autre, chaque matière première requiert un mode de recyclage différent.

    2. Une grue déverse le contenu des tonneaux dans un grand « bac collecteur ». De là, les piles sont transportées vers le prétriage manuel au moyen d'un convoyeur. Le long de celui-ci, les collaborateurs retirent du flux de déchets les éléments de grande taille (batteries en tous genres, entre autres de foreuses, ordinateurs portables, téléphones...), qui sont directement triés soigneusement en quatre catégories : lithium rechargeable, alcaline, plomb et nickel-cadmium.

      Incroyable mais vrai : des canettes, des restes de nourriture, du papier et même des langes, lampes, objets tranchants et seringues se retrouvent parfois parmi les piles. Ces déchets sont retirés et triés selon les règles de l'art. Apportez votre contribution en déposant exclusivement des piles dans les points de collecte prévus à cet effet.

 

Incroyable mais vrai : des canettes, des restes de nourriture, du papier et même des langes, lampes, objets tranchants et seringues se retrouvent parfois parmi les piles.

    1. Après l'opération de prétriage manuel, les piles poursuivent leur chemin sur un convoyeur en direction du tri manuel. Un laser compte le nombre de piles qui passent à vive allure afin que le convoyeur garde une vitesse de travail confortable pour les collaborateurs. Quatre personnes continuent de trier les piles :

      • Elles éliminent les déchets restants tels que plastique, cartouches d'encre, médicaments... Elles découpent les sacs Bebat bien connus, qui sont conservés séparément en vue du tirage mensuel de la tombola.

      • Elles enlèvent les piles alcalines (packs), nickel-cadmium (NiCd), nickel-hydrure métallique (NiMH), les petites batteries au plomb, les batteries au lithium rechargeables et les batteries au lithium non rechargeables (primaires) du tapis de transport. Elles enlèvent également les piles boutons dotées d'une enveloppe en aluminium ou en inox. 
    2. Toutes les piles qui restent sur le convoyeur arrivent ensuite au tri magnétique. Les piles au plomb avec une enveloppe en plomb ne sont pas magnétiques et atterrissent dans un grand conteneur. Elles sont immédiatement prêtes à être recyclées. Les piles au zinc dotées d'un logement en métal sont retirées du convoyeur au moyen d'aimants.

    3. Le triage magnétique est suivi d'un tri mécanique. Les piles sont projetées à grande vitesse à travers un tamis vibrant et triées selon leur forme et leur taille : 
      • Piles boutons
      • Piles 9 volts
      • Piles 4,5 volts
      • Piles AA et AAA
      • Piles C et D
    4. Pour terminer, chaque type de pile passe par une machine de pointe pour un tri automatique. Celle-ci détecte la composition chimique de chaque pile sur la base des dimensions, du poids et de la résonance magnétique. Huit compositions sont possibles au total. La machine sépare les piles et les trie selon leur composition afin qu’elles soient envoyées à la société de traitement adéquate en vue de leur recyclage.

    5. Chaque type est recyclé selon un processus spécifique. En effet, les piles contiennent des substances de grande valeur, pouvant être réutilisées. Des contrôles aléatoires ont révélé que ces dernières années, 99,5 % des piles ont été triées correctement chez Sortbat : un record en Europe. Et nous en sommes très fiers car mieux nous trions, mieux nous recyclons !

Vous souhaitez regarder en détail le processus de triage chez Sortbat ? National Geographic a réalisé une vidéo unique sur Sortbat.

{{cta('9d06bae2-98bd-40c7-803a-089f83c0ecb2')}}

You might also be interested in

Dans les coulisses de Bebat : Peggy, responsable Bebat pour la région d’Anvers, s'est déplacée à vélo pendant toute une journée

13 November 2018

Responsable Peggy s'est déplacée à vélo toute un journée au lieu de prendre sa voiture comme expérience. Résultat ? L'expérience est plus que réussie ! Peggy a visité pas moins de vingt-neuf points de collecte. Deux fois plus que si elle avait utilisé la voiture.

Des chaussettes aux satellites : saviez-vous que ces objets aussi fonctionnent à l’aide de piles ou batteries ?

18 January 2019

Aujourd’hui, on trouve des piles ou batteries dans des appareils et objets auxquels on ne s’attend pas. Partons à leur découverte...

Comment fonctionne une pile rechargeable ?

13 November 2018

Les piles rechargeables présentent à la fois des avantages et des inconvénients par rapport aux piles classiques. Découvrez les différences et comment fonctionne une pile rechargeable.