Skip to content

Les véhicules électriques les plus populaires

La mobilité électrique est généralement associée dans une même phrase à ‘l’avenir’. Il ne s’agit plus uniquement de véhicules particuliers depuis longtemps. Aujourd’hui, il existe déjà 101 façons de se déplacer de manière électrique avec un monstre de vitesse au doux ronronnement. Curieux d’en savoir plus ? Découvrez ici à quel point certains véhicules électriques sur roues sont populaires.  

Camions électriques, trottinettes électriques, yachts électriques : la mobilité électrique ne concerne pas que les voitures particulières électriques. Elle englobe un éventail surprenant de véhicules, avions et navires

Vélos électriques (e-bikes)

Découvrez l’une des principales étoiles montantes parmi les véhicules électriques ! En rue, vous ne pouvez pas passer à côté : le vélo électrique, un véritable succès !

Début 2019, les vélos électriques représentaient déjà 50 % des nouveaux vélos en Belgique. Encore plus qu’aux Pays-Bas, où 33 % des vélos vendus sont électriques. Et depuis, cette tendance à la hausse n’a pas régressé, au contraire. 

Un vélo électrique est équipé d’un moteur qui est activé lorsque vous pédalez. Globalement, il en existe deux types : avec assistance jusqu’à 25 km par heure et avec assistance jusqu’à 45 km par heure. Les termes utilisés pour désigner ces deux types de vélo sont l’e-bike (jusqu’à 25 km/h) ou speed pedelec et le high-speed e-bike. Depuis le 1er janvier 2017, le speed pedelec est officiellement considéré comme un vélomoteur. En agglomération, il est interdit de circuler avec celui-ci sur une piste cyclable ordinaire. Sur les pistes moto (généralement en dehors des centres urbains), ils sont les bienvenus.

L’e-bike est le plus populaire auprès des 30 à 50 ans, idéal pour les déplacements entre le domicile et le lieu de travail.

Que faut-il savoir au sujet de la batterie de ce véhicule particulièrement populaire ?

 

L’e-bike est le plus populaire auprès des 30 à 50 ans, idéal pour les déplacements entre le domicile et le lieu de travail.

 

 

Trottinettes électrique (e-steps)

Elles ont fait une apparition soudaine dans des environnements urbains : les trottinettes électriques ou motorisées. Ces deux-roues très en vogue servent principalement de moyen de transport alternatif pour ceux qui doivent parcourir une courte distance lors de leurs déplacements entre le domicile et le lieu de travail. De leur place de parking ou arrêt de bus au lieu de travail par exemple. Elles sont souvent utilisées dans le cadre de systèmes partagés. 

La marque Segway propose un type particulier de trottinettes électriques : ce sont les mouvements du corps qui permettent de la diriger. 

 

Du monowheel au hoverboard

Outre les classiques, il existe aussi d’autres véhicules zéro émission qui ont le vent en poupe. Ils ont aussi une petite touche ludique. Songez aux vélos avec bac et tricycles électriques, aux monowheels, hoverboards, vélos couchés électriques, etc. Selon la loi en vigueur depuis le 31 mai 2019, vous pouvez rouler jusqu’à 25 km/h sur une piste cyclable avec une trottinette électrique, mais aussi avec un hoverboard ou une monowheel, sans assurance spéciale. Adieu les embouteillages !

Attention : En décembre 2019, le gouvernement flamand a décidé de supprimer définitivement la prime pour les véhicules zéro émission à partir du 1er janvier 2020 pour les personnes physiques, les ASBL, les sociétés de voitures partagées et les titulaires d’une autorisation de services de taxi. Cette décision est susceptible d’avoir un impact sur la popularité de certains véhicules électriques à partir de 2020.

 

Motocycles électriques  

Concernant les deux-roues plus lourds, nous voyons également de plus en plus de modèles 100 % électriques

Les amateurs de vitesse se lèchent les babines. Vous ne les entendez pas, ils démarrent à la vitesse de l’éclair et vous les rechargez simplement à l’aide d’une prise de courant ou, comme pour les voitures, à une borne de recharge.

Avantages 

Globalement, ils présentent les mêmes avantages que les voitures électriques : plus de changement de vitesse, faibles coûts par kilomètre (car l’électricité est moins chère que les carburants fossiles) et pas d’émissions de CO2. Selon la batterie, vous pouvez avoir une autonomie jusqu’à 200 km et plus. 

En 2019, le nombre d’immatriculations de nouveaux deux-roues motorisés (motocycles et scooters) a fortement augmenté. La FEBIAC a noté une hausse de +10 % par rapport à la même période en 2017. 2018 s’est clôturée sur une croissance de +11 %. Si l’on inclut les vélomoteurs, l’augmentation récente du marché total des deux-roues motorisés est de +23,8 %.

En règle générale, il y a moins de marques (connues) qui mettent des motocycles électriques sur le marché belge. Nous n’observons pas (encore) de boom comme avec les vélos électriques. Vous trouverez ici un aperçu de l’offre, ainsi que quelques informations utiles sur les avantages à l’achat.

 

Camionnettes électriques (e-LCV)

Concernant les quadricycles. Les camionnettes électriques - également appelées Electric Light Commercial Vehicles ou e-LCV - sont de plus en plus fréquentes. En particulier dans les environnements urbains où leurs avantages en termes de faibles émissions de CO2 et de conduite silencieuse pèsent double. Surtout à mesure que de nouvelles zones à faibles émissions sont mises en œuvre. 

Les plus populaires : 

  • Nissan et Renault restent des valeurs sûres, avec la Nissan e-NV200 et la Renault Kangoo ZE qui sont leaders du marché.
  • Volkswagen propose l’e-Crafter, Mercedes-Benz l’eSprinter et l’eVito
  • Ford et le Deutsche Post DHL Group ont produit ensemble le StreetScooter WORK XL.

Débarquent en 2020 (entre autres) :  

Citroën e-Jumpy, nouveau Renault Kangoo ZE, Opel Vivaro-e, Peugeot e-Expert, Fiat Ducato electric, Ford Transit Electric et autres. 

Les entreprises qui souhaitent se profiler comme respectueuses de l’environnement et tournées vers l’avenir optent de plus en plus pour des e-LCV.    

 

Les entreprises qui souhaitent se profiler comme respectueuses de l’environnement et tournées vers l’avenir optent de plus en plus pour des e-LCV. 

 


Bus & camions électriques

Dans quelle mesure les camions électriques sont-ils populaires ? Plusieurs grandes marques telles que Volvo, DAF, et même Tesla, s’y attèlent intensivement. Mais ces camions électriques ne sont pas encore visibles sur nos autoroutes. Il s’agit en effet de gros investissements qui ne sont réalisés qu’après une analyse approfondie du business case, avec des chiffres concrets relatifs aux performances, à la durée de vie et au ROI. Ceux-ci ne sont pas encore disponibles pour des types de véhicules totalement nouveaux. 

En Belgique, les sociétés de transport public  testent des bus 100 % électriques, à Bruxelles et à Bruges. Des versions hybrides parcourent par exemple le centre de Namur et de Charleroi depuis un bon moment déjà. Fin 2019, De Lijn a lancé un appel d’offres pour 970 bus électriques et les installations de recharge correspondantes. Ils seront mis en service en plusieurs phases à partir de 2023 et jusqu’en 2025. 

 

Véhicules particuliers électriques

À quel point le transport est-il électrique à ce jour ? Plus qu’on ne le pense. Cette ‘sous-estimation’ vient probablement du fait que la grande percée des véhicules particuliers électriques se fait encore un peu attendre. Une étude mondiale démontre que la véritable percée n’aura pas lieu avant 2022.

La transition sera plus lente que certains ne l’espéraient. Si nous nous repenchons sur 2019 (début 2020), nous constatons que le segment des voitures électriques est en croissance : 8 829 véhicules immatriculés, ce qui représente 1,6 % des nouveaux véhicules immatriculés. 

Au total, en 2019, 43 905 voitures particulières roulant totalement ou partiellement à l’électricité se sont ajoutées en 2019. Cela représente 7,9 % de part de marché, soit 15 383 voitures de plus que l’année précédente, selon le bureau de statistiques Statbel. Mais cela reste une broutille par rapport au nombre total d’immatriculations

Le top 10 des nouveaux véhicules électriques (VE) immatriculés en 2019 :

  1. Tesla Model 3 - 2.656
  2. Audi e-Tron - 974
  3. Nissan Leaf - 754
  4. Renault Zoe - 662
  5. Hyundai Kona Electric - 644
  6. Tesla Model S - 579
  7. Jaguar i-Pace - 509
  8. BMW i3 - 494
  9. Tesla Model X - 455
  10. Kia e-Niro - 291

Où en étions-nous il y a 3 ans ? 2 713 nouvelles voitures électriques ont été immatriculées en 2017. La croissance est donc bien présente. Mais on ne peut pas encore parler de boom

Qu’est-ce qui retient les acheteurs ? Nous pouvons résumer cela comme suit : 

  • Le prix d’achat d’une voiture électrique ; 
  • Une autonomie (ou range) limitée par rapport à un moteur à carburant ;
  • Une infrastructure publique de recharge insuffisante ; 
  • L’incertitude concernant la durée de vie de la batterie. 

Toutefois, de plus en plus de modèles de classe moyenne arrivent sur le marché, l’autonomie augmente, des investissements sont réalisés dans les infrastructures de recharge et la recherche sur les batteries des VE progresse également. Les progrès réalisés sur tous ces aspects auront un impact positif sur la popularité des véhicules particuliers électriques.  

Header blog auto's

 

Véhicules particuliers hybrides

Outre les voitures ‘full electric’, il y a aussi des hybrides, propulsés par un moteur à carburant et un moteur électrique. La batterie alimente le moteur électrique. Une partie de l’énergie de freinage est récupérée par le moteur électrique. Celui-ci fonctionne comme un générateur lors du freinage. L’énergie récupérée est ensuite stockée dans la batterie. Vous voulez en savoir plus sur les différences entre les véhicules entièrement électriques et les hybrides ?

Hybrides rechargeables

Les hybrides ont des batteries de capacité limitée (+/- 1 kWh). Pour faire baisser les valeurs CO2, une capacité de batterie plus élevée est nécessaire. C’est la raison pour laquelle de nombreux véhicules hybrides rechargeables (PHEV) sont apparus sur le marché dès 2014, équipés d’une plus grande batterie, d’une autonomie électrique supérieure et de faibles émissions de CO2. Les ‘fausses hybrides’ sont des hybrides rechargeables qui ne peuvent fonctionner à l’électricité que très peu de temps. Pour éviter que ces ‘fausses hybrides’ bénéficient de subsides, les conditions de déductibilité fiscale à 100 % pour les indépendants et les entreprises ont été renforcées. Seules les hybrides rechargeables qui roulent suffisamment à l’électricité sont encouragées.

Hybrides : forte croissance

Les immatriculations de véhicules hybrides (essence ou diesel et électrique) ont nettement augmenté en 2019 (+41,4 %) et représentent 6,3 % du marché des voitures neuves, avec 35 010 véhicules. Les derniers mois de 2019 en particulier ont connu une très forte augmentation des immatriculations de voitures hybrides, et cette tendance à la hausse se poursuit début 2020. À titre de comparaison : en 2017, 24 157 nouvelles hybrides ont été immatriculées en 2017 et 16 430 en 2016.

Les hybrides rechargeables les plus vendues en 2019 sont les suivantes : 

  • Volvo XC60 T8 Twin Engine (1.278x)
  • BMW 530e Berline (962x)
  • Mitsubishi Outlander PHEV (822x)
  • BMW X5 xDrive40e et xDrive45e (657x)
  • Mini Countryman S E ALL4 (622x)
  • Volvo V60 T6 Twin Engine et T8 Twin Engine (622x)
  • Mercedes E300e et E300de (570x)
  • BMW 330e Berline (555x)
  • BMW 225xe Active Tourer (316x)
  • Kia Niro Plug-in Hybrid (309x)

 

À la fin du trajet

Tous les véhicules électriques sont alimentés par une batterie puissante. Lorsque votre véhicule aura effectué son dernier kilométrage, il est important qu’il soit recyclé correctement.

C’est précisément là que Bebat intervient. Il ne s’agit évidemment pas de piles qu’on utilise au quotidien dans la maison, le jardin et la cuisine. Nous faisons appel à une équipe spécialisée pour le traitement. Envie de savoir comment nous nous y prenons ? Découvrez-le dans ce blog !



À quoi ressemblera la mobilité en 2030 ?

Quelles sont les nouvelles piles et batteries qui arrivent sur le marché et comment seront-elles encore mieux traitées à l’avenir ? C’est ce que vous pouvez découvrir dans le nouvel e-book de Bebat.


Téléchargez-le gratuitement ici  

Peut-être que vous trouverez ceci aussi intéressant

Éviter les batteries déchargées en hiver : quelques conseils

07 November 2018

Les batteries n'aiment pas le froid, celle de votre voiture non plus. Mais comment faire pour que votre batterie reste au mieux de ses performances en hiver ? Nous vous l'expliquons ici et nous vous donnons quelques conseils.

Mon enfant a avalé une pile : que faire ?

21 September 2018

Votre enfant a avalé une pile ? Dans la plupart des cas, les conséquences sont limitées. Vous devrez pourtant effectuer un certain nombre de contrôles importants. Lisez la suite.

Mélanger différents types de piles et batteries : à faire ou non ?

16 November 2018

Vous avez sûrement déjà entendu qu’il est préférable d’éviter de mélanger différents types de piles et batteries. Mais est-ce vraiment le cas ? Et que faire en présence de piles et batteries nouvelles et anciennes ? Et de piles et batteries identiques de marques différentes ? Mode d’emploi.